Nouvelles syndicales et professionnelles

Les conditions d’exercice difficiles et certaines mesures politiques poussent des médecins de famille vers la retraite tandis que d’autres cessent la prise en charge. Témoignages.

Résultats du CaRMS

Le regard de la FMOQ

Élyanthe Nord  |  2022-04-27

Au Québec, cette année encore, les résultats du premier tour du jumelage entre les étudiants en médecine et les facultés de médecine (CaRMS) sont désolants pour la médecine familiale : 99 des quelque 510 postes sont demeurés vacants.

Depuis peu à la tête de la direction de la Planification et de la Régionalisation de la FMOQ, la Dre Anne-Louise Boucher va travailler à faire avancer de nombreux dossiers, notamment le conseil numérique, la télémédecine et la réduction des éléments irritants de la pratique.

Une nouvelle revue Cochrane vient de faire le point sur le recours aux corticostéroïdes topiques dans le traitement de l’eczéma1. Les auteurs, des spécialistes pour la plupart britanniques, ont analysé 104 essais cliniques à répartition aléatoire comprenant 8443 sujets.

Une nouvelle méta-analyse montre que l’association d’antidépresseurs la plus efficace est un tandem fait, d’une part, d’un inhibiteur sélectif du recaptage de la sérotonine (ISRS) ou d’un inhibiteur du recaptage de la sérotonine et de la noradrénaline (IRSN) et, d’autre part, d’un antagoniste des autorécepteurs présynaptiques -2.

Après cinq ans à la direction de la Planification et de la Régionalisation à la FMOQ, la Dre Julie Lalancette n’a pas renouvelé son mandat. La directrice, qui cesse de travailler à temps plein, part, mais en laissant derrière elle plusieurs contributions.

Le congrès des membres

Ensemble pour se renouveler

Élyanthe Nord  |  2022-03-30

Les 26 et 27 mai aura lieu, à Montréal, le congrès des membres de la FMOQ. Intitulé « Ensemble pour se renouveler », il approfondira des thèmes comme le mieux-être des médecins, l’action syndicale, les communications et l’avenir.

L’intelligence artificielle fascine. Sa capacité décuplée de traiter des quantités énormes d’informations offre de formidables possibilités. Qu’en est-il dans un domaine comme la démence où les inconnues sont nombreuses et les signes précurseurs très subtils ? Les algorithmes créés par les réseaux de neurones artificiels pourraient-ils poser de meilleurs diagnostics que les cliniciens ?

Le décès tragique de Joyce Echaquan en septembre 2020 a révélé la nécessité de repenser les soins offerts aux membres des Premières Nations, aux Inuits et aux Métis. Dans différentes régions du Québec, plusieurs initiatives visent à permettre aux personnes de ces communautés d’obtenir des soins de qualité.