Éditorial

Être plus près des membres

Marc-André Amyot  |  2022-06-28

À l’occasion du congrès des membres tenu à la fin du mois de mai, j’ai insisté sur ce point dans mon discours de clôture. La FMOQ souhaite plus que jamais se rapprocher de ses membres, être davantage à leur écoute et être bien connectée sur les différentes réalités des omnipraticiens dans toutes les sphères de leur pratique. Cette volonté de l’administration en place est ferme et se traduit par des gestes concrets depuis le début de l’année. En voici quelques exemples.

Reprenons l’initiative de l’organisation des soins

Marc-André Amyot  |  2022-05-31

Au cours des dernières années, les médecins de famille ont été plus souvent qu’à leur tour choqués et déçus des intentions du gouvernement. Vision à court terme, technocratisation de la pratique, menaces d’imposition de « quotas », dénigrement et j’en passe. En plus de dévaloriser notre profession, ces éléments contre-productifs ont aussi fragilisé encore plus la première ligne.

Médecins de famille, c’est à notre tour !

Marc-André Amyot  |  2022-04-27

Dans le cadre de la Journée mondiale des médecins de famille (19 mai), je ferai quelque chose de plutôt inhabituel dans l’exercice de mes fonctions : je laisserai parler mes émotions sans aucune retenue. Alors, je me lance… J’aime la médecine, encore plus particulièrement la médecine familiale, je l’ai toujours aimée et j’espère toujours l’aimer ! Alors que nous avons trop souvent l’impression que notre spécialité manque justement d’amour, je tiens à le clamer haut et fort ! D’ailleurs, dans l’intimité, je répète à qui veut bien l’entendre que j’ai exercé pendant trente ans l’une des plus belles professions qui soient.

La santé des médecins : une priorité !

Marc-André Amyot  |  2022-03-30

À la sortie de la cinquième vague pandémique et d’une deuxième année de mesures sanitaires, après avoir été de tous les combats en première et en deuxième ligne, l’équipe de la FMOQ et son conseil d’administration avaient à cœur de savoir comment vont les médecins de famille sur le terrain. C’est une évidence : pour offrir des soins de qualité, il faut se sentir bien, avoir des conditions de pratique adéquates et, surtout, avoir le goût et la capacité de prendre soin des autres.

À l’occasion du passage de la FMOQ à la commission parlementaire sur le projet de loi no 11, le Dr Sylvain Dion et moi-même avons livré, au nom des 10 000 médecins de famille du Québec, un message on ne peut plus clair au gouvernement : nous ne servirons pas de boucs émissaires pour les ratés systémiques du réseau de la santé, nous n’accepterons jamais l’intimidation comme mode de gestion et nous sommes contre un projet de loi néfaste pour la profession médicale. Bref, notre intégrité, notre dignité et notre autonomie sont fondamentales !

Préparons l’avenir ensemble

Marc-André Amyot  |  2022-01-31

Devenir président d’une organisation aussi importante que la FMOQ, vous vous en doutez, met passablement de pression sur les épaules de la personne désignée, surtout au moment où la 5e vague de la pandémie nous frappe. D’ailleurs, je tiens à saluer, à reconnaître et à remercier les médecins de famille pour leur dévouement extraordinaire et leur travail exceptionnel à offrir des soins de qualité à la population québécoise en temps normal, mais encore davantage pendant cette période extrêmement éprouvante. Vous répondez présents une fois de plus et avez toute mon admiration.

La réorganisation et la revalorisation au menu

Marc-André Amyot  |  2021-12-21

Pendant qu’une crise sanitaire sans précédent bat toujours son plein, que le réseau de la santé montre ses failles et que les médecins de famille ressentent une pression énorme, le gouvernement s’est adressé à eux avec mépris l’automne dernier bien qu’ils soient pourtant de tous les combats.

Climat difficile et solutions

Louis Godin  |  2021-11-25

Au moment de rédiger ce dernier éditorial à titre de président de la Fédération, je ne peux faire abstraction du climat difficile dans lequel évolue actuellement la médecine familiale au Québec. Une demande de soins en constante augmentation jumelée à un manque systémique et criant de ressources est certes à la base de ce climat difficile.

La dévalorisation tranquille

Louis Godin  |  2021-09-24

La pénurie de main-d’œuvre dans le secteur de la santé est plus criante que jamais. C’est le sujet de l’heure et le défi des semaines, des mois, des années et peut-être même des décennies à venir ! D’ailleurs, cette pénurie touche maintenant aussi le secteur de l’éducation, voire d’autres grands pans de notre économie. En santé, on est toutefois sur un fil de fer constant, car les potentiels bris de services peuvent rapidement avoir des conséquences dramatiques. Il est tragique, a posteriori, qu’on en soit rendu là quand on voit depuis plus de vingt ans un mur se dresser devant nous collectivement.

Un automne exigeant et périlleux

Louis Godin  |  2021-08-20

Les saisons se suivent, et à première vue, malheureusement, un air de déjà vu semble trop souvent se pointer à l’horizon. Après une accalmie où nous nous permettions de croire que la pandémie allait s’essouffler pour de bon, la réalité nous rattrape, et cet espoir laisse tranquillement place à la suspicion et à l’appréhension. Alors que l’automne approche, ce scénario semble encore se répéter, à la différence près qu’il est incontestable que le succès de la campagne de vaccination chez nous aura éloigné bon nombre de dangers et de catastrophes du Québec en matière de décès et d’hospitalisations.