Formation

3. Les intoxications par les antidépresseurs

tout sauf ennuyantes !

Monique Dorval et Maude St-Onge  |  2021-03-04

Selon les statistiques du Centre antipoison du Québec (CAPQ)1, les antidépresseurs ont représenté, de 2012 à 2018, la deuxième cause d’intoxication par les médicaments, tout juste après les analgésiques. Les médecins traitants font face à un réel défi : traiter adéquatement la santé mentale de leurs patients, sans donner accès à des molécules qui peuvent entraîner une grande toxicité et peuvent donc constituer un moyen de se suicider.

4. Erreurs thérapeutiques et effets indésirables à ne pas manquer

Maxime Nadeau et Caroline Arsenault  |  2021-03-04

Les médicaments à indice thérapeutique étroit sont particulièrement susceptibles d’entraîner une toxicité, notamment en cas d’erreurs thérapeutiques ou en contexte d’interactions médicamenteuses. Les mises en situation suivantes portent sur une sélection de molécules fréquemment utilisées en première ligne. Saurez-vous repérer les médicaments comportant des risques et répondre correctement aux questions qui s’y rattachent ?

5. Drogues de rue, tests et interprétation

Nicolas Caron et Maude St-Onge  |  2021-03-04

Compte tenu de la hausse du nombre de surdoses en Amérique du Nord au cours de la dernière décennie, plusieurs stratégies ont été mises en place pour identifier les nouvelles substances en cause. Au Québec, le dépistage de base immuno-enzymatique, souvent appelé dépistage des drogues de rue, est offert. L’interprétation de ces tests immunologiques, avec leurs résultats positifs et négatifs, semble facile, mais…

La COVID-19 en bref

Sylvie Rheault, Fannie Joanette-Samson et Gabrielle Bureau  |  2021-02-17

La documentation sur la COVID-19 est abondante, et il est parfois difficile de s’y retrouver. Les consignes changent pour tenir compte des nouvelles connaissances, et il devient laborieux de se tenir à jour. Cette nouvelle chronique se veut un bref résumé de l’information de base sur la COVID-19. Si vous avez des suggestions pour la bonifier, n’hésitez pas à nous en faire part.

Pandémie oblige, le monde de la formation continue s’est adapté en offrant des formations en ligne. Mais sont-elles admissibles au programme de formation continue (Annexe XIX) ou aux mesures de l’Annexe XII ?

Affaires de cœur

Robert Aubin, bibliothécaire professionnel  |  2021-01-29

Les évaluations paracliniques en cardiologie

Christine Henri  |  2021-01-28

Selon l’Agence de la santé publique du Canada, les maladies du cœur viennent au deuxième rang des causes de décès après le cancer. En 2012, elles ont été responsables de presque 20 % des décès. Cette même année, environ 2,4 millions de Canadiens de 20 ans et plus (soit 1 sur 12) souffraient d’une cardiopathie ischémique et 669 600 de 40 ans et plus (3,6 %) avaient une insuffisance cardiaque.

1. Les palpitations

quand le cœur s’emballe

Julia Cadrin-Tourigny et Payman Jamali  |  2021-01-28

Mme Julie Jolicoeur, 34 ans, vous consulte à l’urgence pour des palpitations. Elle n’a plus de symptômes quand vous lui faites passer un ECG dont le résultat est normal. Elle éprouve des palpitations deux ou trois fois par mois, toujours au repos. Très incommodantes, elles peuvent durer de vingt à trente minutes, apparaissent et disparaissent soudainement, parfois spontanément, parfois en toussant. Comment allez-vous établir le diagnostic ?

2. L’anévrisme de l’aorte thoracique

du diagnostic au suivi

François-Pierre Mongeon et Anne-Marie Laberge  |  2021-01-28

Lors de la consultation de Mme Jolicoeur à l’urgence pour des palpitations, une radiographie pulmonaire révèle un élargissement du médiastin, évoquant une dilatation de l’aorte ascendante. Comment allez-vous prendre en charge votre patiente ?