Formation

Les cardiopathies ischémiques regroupent un ensemble de troubles liés à l’insuffisance des apports d’oxygène au myocarde causée principalement par l’athérosclérose des artères coronaires.

1. Il était une fois un infarctus du myocarde... très différent !

Jimmy MacHaalany et Guillaume Jean  |  2022-06-29

Une dame de 67 ans, hypertendue, vous consulte à l’urgence pour une douleur thoracique rétrosternale présente depuis deux heures, ayant commencé après une altercation verbale avec son voisin. Son ECG montre une inversion de l’onde T en antéro-latéral, et sa troponine I hypersensible (TnI hs) est à 1030 ng/l (valeur normale 79 ng/l). Sa coronarographie ne révèle aucune athérosclérose coronarienne. Quel est votre diagnostic différentiel ? Quels autres examens lui feriez-vous passer ?

Seulement 10 % des patients qui consultent pour un inconfort thoracique recevront un diagnostic de cardiopathie ischémique1. Néanmoins, cette dernière demeure la cause principale de mortalité au Canada2, et l’inconfort thoracique en est le symptôme le plus commun chez l’homme et la femme3. Afin de repérer les patients atteints, le clinicien aura recours à plusieurs outils diagnostiques.

L’angine réfractaire est souvent appelée « angine sans option », mais est-ce vraiment le cas ? Dans les lignes qui suivent, nous réviserons les avenues thérapeutiques existantes et les nouvelles perspectives dans le traitement de ce problème.

4. Mon cœur de coronarien survivra-t-il à un marathon ?

Valérie Gaudreault  |  2022-06-29

Vous recevez aujourd’hui M. Bergeron à votre clinique. Il a fait un infarctus il y a deux semaines pendant son entraînement pour un demi-Ironman. Bien que le cardiologue l’ayant traité lui ait suggéré de se calmer, il est impatient de reprendre son entraînement. Puisqu’il a confiance en vous, il veut votre avis à ce sujet et a bien préparé sa liste de questions.

5. La question qui tue

« docteur, puis-je avoir du Viagra ? »

Nancy Fillion et Valérie Gaudreault  |  2022-06-29

À la fin de sa visite de suivi, sans particularité, à la suite d’un syndrome coronarien aigu, votre patient de 66 ans se lève et se dirige vers la porte. Soudain, il se tourne vers vous et vous lance… la question qui tue ! Vous l’invitez à se rasseoir et entamez avec lui une longue discussion sur la vie sexuelle des patients atteints de maladie coronarienne.

Déprescrire pour mieux dormir ?

Mélanie Marche et Joëlle Smith-Mallet  |  2022-06-29

Si les agonistes des récepteurs des benzodiazépines et les hypnotiques de type Z (BZRA) peuvent avoir leur utilité, ils ont toutefois un potentiel d’effets néfastes importants, possiblement même après leur arrêt. Les lignes directrices n’en recommandent donc pas l’usage prolongé en cas d’insomnie. Chez les personnes âgées, il est aussi recommandé de les éviter. Quand, chez qui et surtout comment devrait-on les arrêter ?

Maux de cœur

Robert Aubin, bibliothécaire professionnel  |  2022-06-29

Migraines et maux de tête – II

Gilles Tousignant  |  2022-06-29

Des applications servent de complément thérapeutique aux personnes qui préfèrent les techniques de médecine douce pour juguler leur migraine. Voici une description de quelques-unes de ces applications.