Formation

Mme Duval, 52 ans, n’a pas d’antécédents médicaux, ne prend pas de médicaments régulièrement et a adopté de saines habitudes de vie. Elle présente une dyspnée progressive depuis trois mois sans autres symptômes cardiorespiratoires. Sa mère ayant souffert d’insuffisance cardiaque dans la soixantaine, vous soupçonnez que ce soit la cause de son essoufflement. Comment abordez-vous le problème ?

3. Le diabète chez le patient en insuffisance cardiaque

mi-sucré mi-salé !

Denis Brouillette et Simon de Denus  |  2020-02-05

La prévalence du diabète chez les patients atteints d’insuffisance cardiaque est élevée. L’approche pharmacologique de la défaillance cardiaque chez ces patients diffère de celle des patients non diabétiques. En effet, de nombreux médicaments prescrits pour le diabète augmentent le risque d’hospitalisation pour insuffisance cardiaque. En outre, de nombreuses autres maladies concomitantes, comme l’insuffisance rénale, complexifient le tableau. Qui dit vrai ou faux ?

4. Les marqueurs biochimiques utiles en cas d’insuffisance cardiaque

bon sang !

Nadia Bouabdallaoui et Normand Racine  |  2020-02-05

Le diagnostic, la prise en charge et le suivi de l’insuffisance cardiaque peuvent s’avérer complexes. L’absence d’altération de la fraction d’éjection ventriculaire gauche (FEVG) à l’échographie ne permet pas à elle seule, par exemple, d’éliminer le diagnostic, puisque dans la moitié des cas, la FEVG est normale (insuffisance cardiaque à FEVG préservée). Quelle est la place des biomarqueurs dans le diagnostic et la prise en charge de cette maladie ?

5. La nutrition et l’entraînement pour le cœur

à bout de souffle !

Michel White et Joanne Larocque  |  2020-02-05

M. Jolicoeur, 58 ans, vous consulte pour un suivi. Il a subi dans le passé deux infarctus du myocarde compliqués d’une insuffisance cardiaque avec FEVG à 30 %. Sa classe fonctionnelle est NYHA II. Il souffre également du syndrome métabolique. Il est très motivé à se prendre en charge, tant sur le plan non pharmacologique que pharmacologique. Il a plusieurs questions à vous poser.

Quand le cœur ne suffit pas à la tâche

Robert Aubin, bibliothécaire professionnel  |  2020-02-05

Lever le mystère sur l’ulcère neuropathique diabétique

Cynthia Fournier, Marie-Marthe Thibeault et Nadesh Morissette.  |  2020-01-03

M. Dubé, 63 ans, vous consulte pour un ulcère profond indolore sous son pied droit qu’il a remarqué hier soir en examinant son pied parce qu’il y avait du sang sur sa chaussette. Il n’a pas eu de traumatisme. Comment cette plaie est-elle apparue ? Pourquoi n’a-t-il pas de douleur ? Il demande des explications.

Voir venir et agir

Robert Aubin, bibliothécaire professionnel  |  2019-12-20

Les mesures de prévention payantes chez l’adulte

André Dontigny  |  2019-12-19

Quelles mesures préventives peuvent produire le plus d’effets sur la santé de vos patients adultes et de la population ? Comment les offrir dans le contexte d’une clinique surachalandée ? Dans ce numéro, douze mesures préventives « payantes » pour la santé de l’adulte sont suggérées. Elles sont aussi recommandées, tant par le Collège des médecins du Québec que par le directeur national de la santé publique du Québec.

Vous commencez une nouvelle pratique ou entreprenez une nouvelle phase de votre carrière. Vous avez la ferme intention de mettre en place les méthodes cliniques émergentes les plus efficaces afin de faire mieux, plus vite. Promouvoir la santé et prévenir les problèmes biopsychosociaux a toujours été votre leitmotiv. Voici huit idées phares pour éclairer vos futures pratiques en prévention clinique.