La vie professionnelle

Pour Mme Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, la capitation, qui pourrait éventuellement constituer jusqu’à 65 % de la rémunération des médecins de famille, a de grands avantages. Entre autres, permettre aux omnipraticiens de déléguer plus d’actes et ainsi de prendre en charge plus de patients.

Au cours du conseil de la FMOQ, qui a eu lieu le 4 mai, le président, le Dr Louis Godin, a présenté un large plan d’action pour stimuler la prise en charge de patients et accroître l’accès à un médecin de famille.

Que pensez-vous de la capitation ?

Emmanuèle Garnier  |  2019-05-29

La réunion du conseil du 4 mai a été une première. Les délégués des associations affiliées à la Fédération expérimentaient la formule de l’assemblée consultative. En décembre 2017, le comité de révision des statuts de la FMOQ avait recommandé ce nouveau type de rencontre pour remplacer deux des trois assemblées générales de la Fédération. Le but ? Permettre aux représentants des associations de se prononcer sur des sujets soumis par le conseil d’administration.

L’Association des médecins omnipraticiens de Québec (AMOQ) vient de lancer sa toute nouvelle application. Un outil sécurisé pour faciliter la communication avec ses membres et leur offrir le bottin de l’association.

CRDS

Recevoir un refus de consultation pour non-pertinence

Emmanuèle Garnier  |  2019-05-29

La dernière phase du projet d’accès priorisé aux services spécialisés est maintenant lancée. Dix nouvelles spécialités se sont ajoutées. Mais comment fonctionne le système ? Que sont ces refus de consultation pour non-pertinence ?

Bien des jeunes sont hantés par des pensées suicidaires. Certains facteurs accroissent leur risque de passer à l’acte : l’automutilation, la consommation de cannabis et d’autres drogues ainsi que le fait d’avoir vu d’autres personnes s’infliger intentionnellement des blessures.

Les risques de l’automutilation

Emmanuèle Garnier  |  2019-05-29

Une donnée de l’étude sur la cohorte de l’Avon frappe la Dre Johanne Renaud, chef associée de psychiatrie au CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal : le risque qu’un jeune qui a eu des idées suicidaires à 16 ans fasse une tentative de suicide au cours des cinq années suivantes atteint 21 % s’il s’est également mutilé1.

Google pour convaincre les patients sceptiques

Emmanuèle Garnier  |  2019-05-29

Le patient lève un sourcil dubitatif. Au GMF de Saint-Donat, son médecin de famille, le Dr Jean-Marc Hébert, vient de lui diagnostiquer un herpès. Le clinicien, pour sa part, voit bien le scepticisme de son patient. Mais ce n’est pas la première fois que cela lui arrive, et il a une parade infaillible.

À Lévis, au GMF des Ponts, le Dr Michel Tremblay effectue entre 150 et 200 infiltrations ou ponctions par année. Il travaille à l’aveugle, sans échographie. Son seul outil pour se guider : un simple stylo en position fermée. « J’ai découvert au fil du temps que c’était mon meilleur ami », explique le médecin de famille.

Évaluer le QuoCo de son patient

Emmanuèle Garnier  |  2019-05-29

Les facultés cognitives de mon patient se sont-elles dégradées ? Son déclin est-il normal ? Quand le Dr Patrick Bernier, omnipraticien qui pratique aux services gériatriques du Christ-Roi, à Québec, se pose ces questions, il sort QuoCo. C’est un outil qu’il a créé avec un autre chercheur, M. Christian Gourdeau. Ensemble, ils ont mené une étude dont les résultats ont été publiés dans le CMAJ.