Chroniques

Neuroleptanalgésie – Changements récents

Michel Desrosiers  |  2018-11-27

La rémunération de la neuroleptanalgésie a récemment été modifiée. Les changements touchent autant les médecins qui effectuent des services que les quelques omnipraticiens anesthésistes. Êtes-vous au courant ?

Comment faire face à la multiplication des communications provenant des pharmaciens ?

Julie Lalancette et Christiane Larouche  |  2018-10-30

Plusieurs médecins nous ont fait part de leurs inquiétudes sur l’augmentation des communications en provenance des pharmacies de quartier. La légalité et la pertinence de certaines communications soulevaient fréquemment des interrogations. De plus, la plupart des médecins se demandaient quelles étaient leurs propres obligations professionnelles à l’égard de ce foisonnement de formulaires et d’opinions provenant des pharmaciens.

Depuis peu, la RAMQ intervient plus fréquemment lors d’infractions et déplore ce qu’elle considère comme un nombre persistant d’infractions. La description des services rendus sur les factures ou reçus donne souvent l’impression à la RAMQ que les frais pour ces services ne pouvaient être exigés du patient. De ce fait, les médecins doivent investir du temps à fournir des explications à la RAMQ. Question de vous éviter ce genre de situations, revoyons le contenu obligatoire des reçus et illustrons différentes descriptions de service.

Nous avons vu le mois dernier que certains médecins pourront se prévaloir d’une nomenclature adaptée au traitement des problèmes musculosquelettiques et que ces visites ne nuiront pas au taux d’assiduité des médecins qui dirigent les patients vers eux. Mais qui seront ces médecins et quelle est cette nouvelle nomenclature ?

En 2009, le gouvernement fédéral a adopté une série de mesures destinées à relancer le taux d’épargne des Canadiens et à contrer les effets de la crise économique qui sévissait. L’ancien ministre des Finances du Canada a donc mis en place un ambitieux programme de réduction des taxes et des impôts dans le but d’établir un « avantage fiscal canadien ».

Pour accéder aux articles publiés il y a plus de 3 ans, visitez les archives ou utilisez le moteur de recherche.