La vie professionnelle

Le nouveau président de la FMOQ, le Dr Marc-André Amyot, a commencé sa tournée du Québec en Abitibi-Témiscamingue. Le 10 septembre dernier, il s’est rendu à La Sarre rencontrer les membres de l’Association des médecins omnipraticiens du nord-ouest du Québec.

L’Abitibi-Témiscamingue a besoin de solutions pour recruter rapidement de nouveaux médecins de famille. La région compte actuellement moins d’omnipraticiens qu’il y a sept ans. « En 2015, nous disposions de 223 omnipraticiens. En juillet 2022, il n’y en avait que 196 », a expliqué le Dr Jean-Yves Boutet, président de l’Association des médecins omnipraticiens du nord-ouest du Québec (AMONOQ), à ses membres au cours de l’assemblée générale annuelle.

Le Service des affaires économiques de la FMOQ est devenu la Direction des affaires économiques et est désormais dirigé par la Dre Danielle Daoust qui, jusqu’à présent, était directrice adjointe aux Affaires professionnelles.

Lorsqu’un incident de confidentialité concernant des informations personnelles se produit dans une clinique, il est maintenant obligatoire d’aviser les personnes touchées, d’inscrire l’événement dans un registre et, dans certains cas, de prévenir la Commission d’accès à l’information.

Durant la première vague de COVID-19, de nombreux résidents de CHSLD sont morts au Québec. Leur taux de décès était parmi les plus élevés du monde. Pourquoi ?

Il semble de plus en plus clair que, chez certains patients, l’apnée du sommeil est liée à un déclin cognitif. Faut-il alors traiter ceux dont le problème est léger s’ils présentent des facteurs de risque de démence ?

La vaccination pourrait permettre de diminuer les ris­ques de COVID longue. Une étude d’observation italienne publiée dans le Journal of the American Medical Association montre que l’administration de plusieurs doses de vaccin est associée à une plus faible prévalence de la maladie1.