Formation

Enseigner la désobéissance positive

Bruno Fortin et Serge Goulet  |  2019-08-28

L’éducation médicale présente un défi complexe1. Le milieu médical transmet un idéal valorisé d’empathie, de compassion, d’altruisme et de grande disponibilité pour les patients2. L’abnégation excessive de soi peut toutefois pousser le médecin à adopter un rôle de martyr impossible à soutenir à long terme. L’absence de limites augmente le risque d’épuisement, de toxicomanie et de suicide chez les médecins3. L’enseignant aura donc à apprendre au résident à dire non aux demandes inappropriées ou exagérées et à fixer des frontières contre l’envahissement. L’établissement de frontières est indispensable à une saine perception de son identité personnelle distincte.

Pour accéder aux articles publiés il y a plus de 3 ans, visitez les archives ou utilisez le moteur de recherche.