Éditorial

La bonne recette SVP !

Louis Godin  |  2019-10-25

Il est de notre devoir de rappeler régulièrement l’immense chemin parcouru depuis 2014 pour l’accès aux médecins de famille. Malgré le fait que les médecins de famille doivent toujours, en 2019, consacrer près de 40 % de leur charge professionnelle à du travail en milieu hospitalier, la proportion de la population québécoise prise en charge par un médecin de famille dépasse aujourd’hui 81 % alors qu’elle était de 67 % en 2014. On parle en tout d’environ 1 200 000 Québécois de plus qui ont maintenant un médecin de famille, et ce nombre ne cesse d’augmenter malgré une pénurie d’effectifs encore évaluée à plusieurs centaines de médecins omnipraticiens dans l’ensemble de la province.

Rendez-vous aux grandes marches !

Louis Godin  |  2019-09-26

Avec l’arrivée de l’automne vient souvent le retour d’une certaine routine et des horaires surchargés. Cela ne veut toutefois pas dire qu’il faut s’oublier et renoncer aux saines habitudes de vie, notamment à la pratique de l’activité physique. Et c’est valable pour tous, sans exception ! Voilà pourquoi la Fédération participe activement à la promotion de l’activité physique avec le Grand Défi Pierre Lavoie et, plus spécifiquement, à l’organisation des grandes marches qui ont lieu chaque année en octobre un peu partout au Québec.

Rendez-vous à l’automne !

Louis Godin  |  2019-08-28

Avec l’arrivée de septembre vient le retour dans l’actua­lité de nombreux dossiers concernant les médecins omnipraticiens et leurs patients, mais aussi le signal de départ de la tournée annuelle de la direction de la Fédération. Au cours des prochaines semaines, le président et ses directeurs iront rencontrer les membres dans toutes les régions du Québec. Nous souhaitons d’ailleurs plus que jamais cette année qu’un grand nombre de médecins soient présents à l’assemblée annuelle de leur association puisque des sujets d’intérêt y seront abordés. Des sujets qui ont évidemment un lien direct avec les priorités de la Fédération ou avec celles du gouvernement. Effleurons-les brièvement !

Une contribution unique

Louis Godin  |  2019-05-24

Même si la Fédération se fait un devoir de le mentionner aussi fréquemment que possible, force est de constater qu’un grand nombre de nos concitoyens, dont évidemment beaucoup d’élus et de faiseurs d’opinions, ignorent la contribution unique et diversifiée des médecins de famille dans une multitude de secteurs du réseau de la santé. On parle de véritables piliers dans leurs milieux, qui ont souvent une pratique riche et polyvalente qu’on tient pour acquise chez nous, mais qui est loin d’être la norme quand on se compare à nos collègues ailleurs en Occident.

Le retour de la pénurie

Louis Godin  |  2019-04-25

Il est commun au Québec de faire grand cas des travers de notre système de santé, mais peu de cas de ses succès. À titre d’exemple, on affirme constamment dans l’espace public (tout à fait légitimement par ailleurs) que des milliers de personnes attendent toujours d’avoir un médecin de famille, mais on ne mentionne pratiquement jamais qu’au-delà d’un million de Québécois de plus en ont un aujourd’hui par rapport aux données de 2014.

Enfin une tendance durable ?

Louis Godin  |  2019-04-01

Il fut un temps au Québec, soit au début des an­nées 2000, où la médecine familiale était aussi attractive que la médecine spécialisée. En effet, au tournant du siècle, on pouvait compter au Québec approximativement le même nombre de médecins omnipraticiens que de médecins spécialistes. Malheureusement, en raison d’une période sombre pour la médecine familiale pendant la première décennie du XXIe siècle et d’une période noire entre 2015 et 2018 sous le régime Barrette, le Québec, qui compte un millier de médecins omnipraticiens de moins que de spécialistes, fait aujourd’hui figure d’exception au pays. Comment en sommes-nous arrivés là ?

La collaboration souhaitée

Louis Godin  |  2019-02-26

Nous avons tous pu observer l’offensive politique de la dernière semaine sur le bien-fondé d’octroyer de nouveaux pouvoirs aux infirmières, particulièrement aux infirmières praticiennes spécialisées (IPS). Cet enjeu, et le débat qui en découle, suscite matière à réflexion et nécessite que nous rétablissions certains faits.

Le fameux taux d’assiduité (pourcentage du nombre de visites médicales en première ligne effectuées auprès de son médecin de famille ou de son groupe) calculé pour chaque médecin omnipraticien ayant une pratique de prise en charge est malheureusement devenu, au cours des dernières années, un indicateur contre-productif au Québec. Si l’objectif initial de vouloir évaluer l’accessibilité d’un médecin était valable, force est de constater que le taux d’assiduité a même préséance aujourd’hui sur le jugement humain dans les officines gouvernementales, ce qui dessert le bien commun. Son élévation au rang de dogme dans la machine gouvernementale a de toute évidence amené plus de dommages collatéraux que d’avantages.

Au revoir 2018… et bienvenue 2019 !

Louis Godin  |  2018-12-20

L’année 2018 tirant à sa fin, force est de constater, encore une fois, que les médecins omnipraticiens en ont pris beaucoup sur leurs épaules et ont livré la marchandise. Les ruptures de service en établissement, parfois appréhendées en raison de la pénurie d’effectifs toujours existante et des politiques nuisibles de l’ancien ministre, ont été évitées.

Pour accéder aux articles publiés il y a plus de 3 ans, visitez les archives ou utilisez le moteur de recherche.